SYNTHÈSE de prospective 2014

Un document de prospective multidisciplinaire

Le Conseil Scientifique du Chantier Arctique Français a produit un document de prospective et un résumé exécutif. Ce document est une synthèse des grandes thématiques de recherche que la communauté scientifique française mettra en œuvre en Arctique au cours des prochaines années. Ces thématiques reflètent à la fois l’état de l’art et les forces de la communauté française, et donc les recherches que cette communauté veut et peut poursuivre en Arctique. L'exercice de prospective du Chantier Arctique qui a conduit à la préparation du présent document fut complémentaire des réflexions déjà conduites au niveau de communautés disciplinaires (ex. océan-atmosphère en 2010 et 2011) ou d'instituts (ex. InEE & IPEV en 2012). Il visait à étendre les discussions à toutes les disciplines et à l'ensemble de la communauté scientifique nationale intéressée par les enjeux scientifiques en Arctique, en sciences de l'Univers, de l'environnement, humaines, sociales et de la santé. Nous avons invité à y participer tous les scientifiques français qui étudient l’Arctique ou souhaitent s’investir dans la recherche scientifique sur des thèmes propres à l’Arctique. Cette prospective visait aussi les chercheurs détenteurs d'expertises de pointe, mais pas nécessairement focalisés sur un environnement particulier, qui pourraient aussi contribuer au développement d'une recherche plus innovante en Arctique.

Pour favoriser les discussions multidisciplinaires, cet exercice de prospective a été décliné en 9 thèmes portant sur des objets de recherche majeurs de l'Arctique ou sur des moyens à mutualiser :
- Permafrost
- Biodiversité et Écosystèmes
- Climat : atmosphère-glace-océan
- Géodynamique et ressources naturelles
- L’Anthropisation et ses impacts
- Gouvernance et géopolitique
- Sociétés arctiques et systèmes de connaissance
- Observations
- Modélisation

Un exercice de prospective réalisé en 4 étapes

  • Le 6 mars 2013, un forum en ligne était lancé sur le site web du Chantier Arctique (www.chantier-arctique.fr) pour recueillir les suggestions d’axes de recherche à développer ces prochaines années. 285 personnes ont participé à ce forum avec un total de 344 interventions. La compilation des interventions au 3 mai 2013 constitue un document de 273 pages.
  • Du 3 au 5 juin 2013, un colloque national était organisé au Collège de France en partenariat avec la Chaire sur l’évolution du climat et de l’océan (Édouard Bard). Durant ces 3 jours, les 446 inscrits ont pu entendre des experts internationaux de différents domaines de la recherche arctique, et présenter leurs recherches sous la forme de présentations orales courtes ou de posters. Ce colloque a permis de rassembler, pour la première fois, une partie importante de la communauté scientifique française, de toutes les disciplines, intéressée par l’Arctique.
  • Le 6 juin 2013, une journée de prospective était organisée à l’Institut Océanographique afin de synthétiser les informations recueillies grâce au forum en ligne, et de poursuivre l’exercice sous différentes formes (discussions en plénière, réunions par sous-groupes thématiques, présentations en rafale de questions scientifiques par la communauté).
  • Par la suite, le Conseil Scientifique du Chantier Arctique s’est consacré à synthétiser l’ensemble de l’information produite par les activités décrites plus haut, et à construire une synthèse dont le cœur est l’énoncé d’un nombre restreint de grands objectifs de recherche.

Des objectifs de recherche pour les appels d'offre et une meilleure gouvernance

Par souci d’efficacité, le CS du Chantier Arctique a réalisé sa synthèse de prospective en se fixant comme objectif de fournir les bases scientifiques des appels à proposition des prochaines années. Cette synthèse est aussi destinée à renseigner le Comité de Pilotage du Chantier Arctique sur les grands enjeux auxquels la communauté française peut s’attaquer. Nos partenaires étrangers souhaitent par ailleurs connaître les priorités de la France en matière de recherche arctique, ainsi que le niveau des forces en place (expertises, équipes, actions, infrastructures, …). Tout dernièrement le MAE a décidé de rédiger une feuille de route française sur l'Arctique qui doit aussi inclure les priorités scientifiques de la communauté française.